Navigation – Plan du site
Dossier – Complémentaire santé, accès aux soins et inégalités

Impact d’une sur-assurance santé sur le reste à charge des patients

Aurélie Pierre, Anne Goselin, Marc Perronnin et Carine Franc
p. 149-164

Résumés

En santé, un individu averse au risque choisit de s’assurer afin de réduire le risque financier associé à la maladie. L’hypothèsenaïve conduit à supposer que l’introduction d’une assurance santé réduit le Reste à charge (RAC), c’est-à-dire la dépense de santé qu’il supporte in fine après les remboursements des organismes d’assurance maladie. Toutefois, sous l’hypothèse de sensibilité au prix de la demande de soins, la souscription d’un contrat d’assurance santé induit une modification du comportement de consommation de soins, qu’il s’agisse d’aléa moral ou d’accès aux soins. Le lien entre assurance et RAC n’est donc pas si clair. À partir d’un panel de données individuelles d’assurés auxquels une sur-complémentaire d’assurance a été offerte (SHI), nous testons l’hypothèse selon laquelle l’assurance permet de réduire le RAC lié aux dépenses de santé (1) et nous étudions ensuite dans quelle mesure l’évolution des RAC est susceptible de caractériser une amélioration de l’accès aux soins (2). Les résultats montrent que SHI ne réduit pas le RAC et même l’augmente pour ceux qui ont choisi de souscrire tardivement. Cette hausse du RAC observée est principalement expliquée par une hausse du recours et non par une hausse de la dépense supportée en cas de recours. Nous observons que SHI a permis une solvabilisation et une diversification de la demande de services de soins.

In health context, a risk-averse individual chooses to buy an insurance contract in order to reduce the financial risk associated with the disease. The naïve assumption would lead to suppose that the insurance reduces the residual co-payment of health expenses. However, under the price sensibility  of health care demand assumption, the subscription to a health insurance contract leads to a change in health care consumptions, whether moral hazard and or access to care. Thus, the link between insurance and individual co-payment is not clear. From a panel of individual insured data for which an supplemental health insurance was offered (SHI), we test the hypothesis (1) that insurance reduces the financial risk to health spending and then we study how the evolution of co-payment is likely to characterize the access to care (2). The results show that SHI does not reduce the co-payment and even increases it for those who have chosen to subscribe later. This increase is mainly explained by an increase in use and not to an increase in the expenditure per use. We show that SHI has resulted in a solvency and in a diversification of health care services demand.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Aurélie Pierre, Anne Goselin, Marc Perronnin et Carine Franc, « Impact d’une sur-assurance santé sur le reste à charge des patients », Économie publique/Public economics [En ligne], 28-29 | 2012/1-2, mis en ligne le 20 décembre 2012, consulté le 29 juin 2017. URL : http://economiepublique.revues.org/8907

Haut de page

Auteurs

Carine Franc

CERMES3 – Inserm U 988, UMR 8211, Site CNRS, Villejuif.Drees, ministère des Affaires sociales et de la Santé

Articles du même auteur

Marc Perronnin

Institut de recherche et de documentation en économie de la santé (Irdes), Paris

Aurélie Pierre

Institut de recherche et de documentation en économie de la santé (Irdes), Paris

Anne Goselin

Institut de recherche et de documentation en économie de la santé (Irdes), Paris

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page