Navigation – Plan du site
Recherches

Incitations à l’offre de prévention et préférences en médecine générale : l’apport de la méthode DCE

Incentive Schemes for Preventive Care and Preferences in General Practice: A Discrete Choice Experiment
Mehdi Ammi et Christine Peyron
p. 129-155

Résumés

L’objectif de cet article est de contribuer à la compréhension des préférences des médecins pour différents dispositifs, financiers ou non, susceptibles d’être implantés en France afin de favoriser la prévention en médecine de ville. La méthode du Discrete Choice Experiment (DCE) est mobilisée à travers une enquête menée auprès de 1 396 médecins qui permet d’analyser 3 390 observations. L’estimation économétrique de la fonction d’utilité des médecins est conduite dans le cadre d’un modèle Logit conditionnel, des dispositions à payer marginales sont également calculées. Nos résultats montrent que, si l’aspect financier est important dans les préférences des médecins, les aspects non financiers de leur environnement de travail (formation, guide de pratique, mode d’exercice, retour d’information) constituent des attributs très significatifs de leur fonction d’utilité. Ces résultats permettent à la fois de revenir sur le contenu d’une fonction d’utilité du médecin propre à modéliser ses choix d’activité et d’éclairer les politiques publiques à mettre en place en France pour accroître l’activité de prévention des médecins généralistes.

Incentive Schemes for Preventive Care and Preferences in General Practice: A Discrete Choice Experiment

The aim of this article is to help the comprehension of physicians’ preferences for different preventive devices, financial or not, likely to be implemented in France in order to facilitate preventive care supply. A discrete choice experiment is used, based on a postal survey among 1396 GPs, 3390 observations are available. The GPs utility is estimated using McFadden conditional Logit, willingness to pay are also calculated. Our results show the relevance of pecuniary and non-pecuniary arguments in GPs’ preferences. Non-pecuniary aspects of their work environment for prevention (continuing education, clinical guidelines, type of practice, information feedback) are highly significant attributes of their utility. These results provide a new insight into physicians’ utility function and could enlighten the public policy. in order to increase the preventive activity of French GPs.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Mehdi Ammi et Christine Peyron, « Incitations à l’offre de prévention et préférences en médecine générale : l’apport de la méthode DCE », Économie publique/Public economics [En ligne], 24-25 | 2009/1-2, mis en ligne le 13 septembre 2012, consulté le 31 octobre 2014. URL : http://economiepublique.revues.org/8486

Haut de page

Auteurs

Mehdi Ammi

Laboratoire d’Économie Gestion - Université de Bourgogne

Christine Peyron

Laboratoire d’Économie Gestion - Université de Bourgogne

Haut de page

Droits d'auteur

© Tous droits réservés

Haut de page