Navigation – Plan du site
Dossier

Les classes moyennes face à l’impôt progressif sur le revenu : peut-on réformer en faveur de leur pouvoir d’achat ?

Vanessa Denis et Nicolas Ruiz
p. 39-145

Résumés

Cet article étudie l’impact de réformes alternatives – d’importance graduée – des prélèvements directs en France et, plus particulièrement, de l’impôt sur le revenu. Notre cadre de travail lie fiscalité et  pouvoir d’achat. Nous partons du constat désormais bien identifié dans le débat public d’un déclassement relatif des classes moyennes dû principalement au fait que ces dernières soient les perdantes relatives de la distribution des gains de pouvoir d’achat sur les dix dernières années. Conjuguée à la caractérisation de l’impact bi-polaire de l’imposition directe en France qui ne modifie que les positions relatives des extrêmes de la distribution des revenus, nous explorons alors les possibilités de réformes fiscales comme mesure de soutien au pouvoir d’achat des classes moyennes, réformes dont les effets doivent être visibles au niveau des ménages. Au final, nous trouvons qu’un élargissement de la base imposable de l’impôt sur le revenu, couplé à une baisse significative de ses taux marginaux inférieurs d’imposition bénéficie fortement aux classes moyennes et comble significativement le déficit redistributif de cet impôt. Les réformes sont menées à l’aide d’un nouveau modèle de microsimulation comportementale dont nous détaillons les caractéristiques.

This article examines the impact of alternative reforms of direct taxation in France, each of them of increasing impact. Our framework links taxation and purchasing power, with a particular focus on the progressive income tax. Ours investigations relie on the now well identified public debate’s issue about the decommissioning of the middle class income, mainly due to the combination of two mechanisms: their relative looses of purchasing power regarding the rest of the income distribution, and the bipolar impact of direct taxation in France which leaves the relative positions of the top and bottom income’s class unchanged. We then explore the possibilities of tax reforms as a support for the purchasing power’s middle class income, reforms whose effects should be visible at the household level. Ultimately, we find that expanding the tax base of the income progressive tax coupled with a significant decrease in its lower marginal rates benefit strongly to the middle class, while filling the significant lack of redistribution of this tax. The reforms are carried out using a new behavioral microsimulation model which we detail its characteristics.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Vanessa Denis et Nicolas Ruiz, « Les classes moyennes face à l’impôt progressif sur le revenu : peut-on réformer en faveur de leur pouvoir d’achat ? », Économie publique/Public economics [En ligne], 22-23 | 2008/1-2, mis en ligne le 04 octobre 2012, consulté le 27 avril 2017. URL : http://economiepublique.revues.org/8463

Haut de page

Auteurs

Nicolas Ruiz

Institut d’économie publique (IDEP)

Vanessa Denis

Institut d’économie publique (IDEP)

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page