Navigation – Plan du site

Comment définir des épisodes de soins ? Une application à partir de l’enquête Santé 1991-92

Pascale Breuil-Genier

Résumés

Définir des épisodes de soins ne va pas de soi. Le choix fait ici de chaîner les recours au médecin consacrés à la même maladie et séparés de moins de 15 jours dans le temps influence la longueur moyenne de l’épisode de soins, mais non le taux d’accès direct au spécialiste (autour de 30% des premiers recours), ni la (faible) probabilité de consultation d’un confrère en deuxième recours. La seconde partie de l’article est consacrée aux prescriptions : toutes choses égales par ailleurs, l’assurance complémentaire n’influencerait pas ou peu la probabilité de prescription pharmaceutique lors du premier recours.

To define episodes of illness is not straightforward. Here, two physician visits are linked if they concern the same illness and are distant of less than 15 days. This particular definition has an influence on the length of the episode, but doesn’t seem to have any on the proportion of first visits directly adressed to a specialist (around 30%) and on the (small) proportion of secondary visits done with an other physician than the one seen in first instance. The second part of the article deals with prescriptions of drugs : everything else equal, supplementary health insurance has limited or no effect on the probability to get a prescription of drug during the first visit of an episode.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Pascale Breuil-Genier, « Comment définir des épisodes de soins ? Une application à partir de l’enquête Santé 1991-92 », Économie publique/Public economics [En ligne], 09 | 2001/3, mis en ligne le 07 décembre 2005, consulté le 23 juillet 2017. URL : http://economiepublique.revues.org/610

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page