Navigation – Plan du site
Recherches

Cost of Illness and Contingent Valuation : Controlling for the Motivations of Expressed Preferences in an Attempt to Avoid Double-Counting

Nils Soguel et Pascal van Griethuysen

Résumés

Cette contribution traite de la problématique du double-compte des impacts sur la santé humaine dans le cadre de l’évaluation du coût de la maladie. Un double-compte surgit lorsque des estimations sont utilisées conjointement, alors qu’elles sont issues de méthodes de monétarisation qui se recoupent partiellement. Afin d’y remédier, nous proposons de restreindre le champ d’investigation de chaque méthode à un domaine spécifique d’impacts. De manière à appliquer la méthode d l’évaluation contingente exclusivement à la monétarisation des coût intangibles, nous suggérons une approche en trois temps : (1) laisser les personnes interrogées libre d’évaluer les conséquences auxquelles elles sont sensibles, (2) obtenir de ces personnes des explications sur ce qui motive leur réponse, (3) contrôler l’influence de ces motivations sur leurs évaluations. Cette procédure a été appiquée lors d’une évaluation contingente menée en Suisse. Un traitement économétrique a été utilisé afin de limiter la portée des estimations contingentes aux seules intangibles, permettant ainsi de combiner les méthodes de monétarisation tout en réduisant au maximum le risque de double-compte et de surestimation.

This paper addresses the issue of double counting of health impacts in the context of cost of illness valuation. Double counting occurs when estimates are jointly used, which rely on valuation techniques that overlap. As a solution, we propose to limit the scope of each of the valuation method to a specific range of impacts. In order to limit the contingentvaluation method to the exclusive valuation of intangible costs, we propose a three steps approach : (1) leave the respondents free to valuate the consequences which matter to them, (2) elicit respondent’s motivations, (3) control for the influence motivations have on elicited values. This procedure was applied in a Swiss contingent-valuation. An econometric treatment was applied in order to limit the scope of the estimates of the contingent valuation method to intangibles, therefore the possibility to a combination of methods with the risk of double-counting and underestimating costs being kept to a minimum.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Nils Soguel et Pascal van Griethuysen, « Cost of Illness and Contingent Valuation : Controlling for the Motivations of Expressed Preferences in an Attempt to Avoid Double-Counting », Économie publique/Public economics [En ligne], 12 | 2003/1, mis en ligne le 03 janvier 2006, consulté le 25 juin 2017. URL : http://economiepublique.revues.org/400

Haut de page

Auteurs

Nils Soguel

IDHEAP, University and Federal Institute of Technology of Lausanne

Pascal van Griethuysen

IDHEAP, University and Federal Institute of Technology of Lausanne

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page