Navigation – Plan du site
Recherches

Brevets pharmaceutiques, génériques et santé publique. Le cas de l’accès aux traitements antirétroviraux

Benjamin Coriat et Fabienne Orsi

Résumés

En 1994, la signature des ADPIC a signifié l’entrée dans un monde régi par le type de droits de propriété intellectuelle qui s’était établi dans les pays les plus développés. Une série de problèmes nouveaux, notamment pour ce qui concerne l’accès aux soins des pays à bas revenus, ont alors surgi. En se basant sur le cas de la lutte contre l’épidémie du Sida, l’article explore les contradictions et les tensions qu’a fait naître la signature des ADPIC en matière de Santé publique.

The signing of the TRIPS agreement in 1994 heralded the world-wide imposition of the type of intellectual property rights regime that had been established in the most developed countries. This generated a series of new problems, particularly concerning the access to health care in the poorer countries. Taking the fight against the AIDS epidemic as its basis, this paper explores the contradictions and tensions that the TRIPS agreement has engendered in the field of public health care.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Benjamin Coriat et Fabienne Orsi, « Brevets pharmaceutiques, génériques et santé publique. Le cas de l’accès aux traitements antirétroviraux », Économie publique/Public economics [En ligne], 12 | 2003/1, mis en ligne le 03 janvier 2006, consulté le 25 mars 2017. URL : http://economiepublique.revues.org/389

Haut de page

Auteurs

Fabienne Orsi

Chercheur associé, CEPN-IIDE, CNRS-UMR 7115, Université Paris XIII

Benjamin Coriat

Professeur de sciences économiques, CEPN-IIDE, CNRS-UMR 7115, Université Paris XIII

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page