Navigation – Plan du site

Formation en alternance et compétences transversales

Alexandre Léné

Résumés

L’alternance apparaît comme un mode de formation particulièrement adapté pour produire les compétences transversales requises par les nouvelles organisations productives. Toutefois, la mise en œuvre de l’alternance s’avère délicate. D’une part, les systèmes décentralisés de formation sont confrontés au problème du braconnage de la main-d’œuvre. Une fois formés, les jeunes peuvent être débauchés par des entreprises concurrentes. L’analyse proposée distingue deux types de détournement de main-d’œuvre. D’autre part, les ressources formatives sont inégalement distribuées entre les entreprises. De ce fait, l’alternance risque de renforcer les phénomènes de segmentation de la main-d’œuvre.

Alternate training seems to be the proper way to produce transverse competences required by new organizations. Nevertheless, applying this form of training is problematical. Decentralized work-related training systems have to face  the workforce poaching question. Once training, young workers can be drawn by external employers. Our approach differentiates two kinds of poaching. Furthermore, formative resources are unequally distributed among firms. Thereby, such training systems can amplify workforce segmentation

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Alexandre Léné, « Formation en alternance et compétences transversales », Économie publique/Public economics [En ligne], 05 | 2000/1, mis en ligne le 15 février 2007, consulté le 29 mai 2017. URL : http://economiepublique.revues.org/2078

Haut de page

Auteur

Alexandre Léné

CLERSE et IFRESI, Université de Lille I

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page