Navigation – Plan du site

Evaluation des rendements éducatifs dans un contexte de chômage

Didier Balsan

Résumés

On met en avant l’intérêt d’une approche salariale de l’insertion et la nécessité de mesurer le rendement de la formation sur l’espérance de revenu plutôt que sur le seul salaire. On commente les résultats d’estimation menées sur données de panel sur la probabilité d’être en emploi et les salaires. Puis, on présente un modèle de solarité dans lequel le nombre d’années de scolarité est fixé de façon à maximiser l’espérance de revenu.. Le modèle permet de calculer le rendement de la scolarité en englobant l’effet sur le salaire et sur l’emploi. L’application montre que l’évolution de ces rendements sur la période 1970-1990 est compatible avec le phénomène d’allongement de la durée des études.

In this paper, we argue that youth transition should be analyzed by a wage approach and that returns of education have to be calculated on the yields expectations basis. We first comment panel data estimations results on the employment probabilities and wage equation. After, we present a schooling model in which school duration is determined by yield expectation maximisation. We derive a return including human capital effect on wage and probabilities of being employed. Estimations show that return of education is compatible with the lenghtening of school duration observed for the 1970-1990 period.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Didier Balsan, « Evaluation des rendements éducatifs dans un contexte de chômage », Économie publique/Public economics [En ligne], 05 | 2000/1, mis en ligne le 12 février 2007, consulté le 23 juillet 2017. URL : http://economiepublique.revues.org/2038

Haut de page

Auteur

Didier Balsan

IDEP, Marseille

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page