Navigation – Plan du site

Prestations familiales et imposition des revenus

Helmut Cremer, Arnaud Dellis et Pierre Pestieau

Résumés

Dans cet article, nous étudions ce que devraient être la structure optimale d’un impôt (linéaire) sur le revenu et celle des prestations familiales du point de vue d’un Etat à objectif utilitariste. Les résultats dépendent de plusieurs facteurs : l’information dont dispose l’Etat, d’éventuelles divergences d’altruisme à l’égard des enfants et la présence d’économies d’échelle. Dans le contexte d’un ptimum de second rang  qui est celui de cet article, les allocations familiales ne contribuent pas uniquement à l’équité horizontale, ce qui serait leur objectif exclusif dans un optimum de premier rang, elles contribuent aussi à l’équité verticale conjointement avec le taux de taxation.

In this paper, we study the design of optimal (linear) family income taxation and family allowances, adopting an untilitarian welfare function. Results depend on what the government observes, altruism towards children and the existence of economies of scale. In a second-best optimum setting, family allowances contribute not only to horizontal equity (what should be there only target in a first-best setting) but also to vertical equity.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Helmut Cremer, Arnaud Dellis et Pierre Pestieau, « Prestations familiales et imposition des revenus », Économie publique/Public economics [En ligne], 03-04 | 1999/1-2, mis en ligne le 12 février 2007, consulté le 19 août 2017. URL : http://economiepublique.revues.org/1982

Haut de page

Auteurs

Pierre Pestieau

CREPP, Université de Liège, CORE et delta

Articles du même auteur

Helmut Cremer

IDEI et Institut Universitaire de France

Arnaud Dellis

CREPP, Université de Liège

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page