Navigation – Plan du site

Capital humain et croissance : la littérature empirique à un tournant ?

Marc Gurgand

Résumés

Depuis le début des années 1990, la littérature empirique sur le rôle du capital humain dans la croissance économique fourmille de résultats contradictoires. Cet article récapitule les éléments du débat en opposant les contributions selon deux axes, celui de la spécification économique et celui des méthodes économétriques. Le premier axe oppose les estimations qui s’appuient sur des modèles de convergence des économies, à proximité de leur équilibre stationnaire et celles, de nature plus comptable, qui utilisent directement des fonctions de production. Le deuxième axe oppose les méthodes qui tiennent compte de la possible endogénéité du capital humain et celles qui la négligent. Lorsque les méthodes économétriques les plus robustes sont utilisées, il devient impossible de faire apparaître une relation positive entre le capital humain et la croissance ou le niveau du produit agrégé, quelle que soit la spécification économique retenue. L’erreur de mesure sur les données de stock de capital humain ne semble pas capable d’expliquer complètement ce résultat contre-intuitif. De rares travaux suggèrent que la rentabilité de l’investissement en capital humain est très sensible à l’environnement économique, ce qui expliquerait la faiblesse des estimations qui supposent ce rendement homogène entre les pays. Cela doit modifier sensiblement notre conception du rôle économique du capital humain.

Since the early 90’s, the empirical literature on human capital in economic growth is full of contradictory results. This paper surveys the main contributions with emphasis on two axis : economic specification and econometric methods. Along the first axis, models based on convergence towards stationary equilibrium are opposed to production function estimates. Whether endogeneity of human capital is treated or not forms the second axis. Whenever robust econometric methods are used, a positive relationship between human capital and economic growth or the aggregate product does not come up, whichever economic specification is used. Measurement error on human capital stock data does not seem to account for this intruiguing result. A few papers indicate that the return to human capital may be sensitive to the economic environment, which may explain why estimates assuming homogeneous return between countries are weak. This should alter our way of thinking about human capital in the economy.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Marc Gurgand, « Capital humain et croissance : la littérature empirique à un tournant ? », Économie publique/Public economics [En ligne], 06 | 2000/2, mis en ligne le 07 décembre 2005, consulté le 20 novembre 2017. URL : http://economiepublique.revues.org/1636

Haut de page

Auteur

Marc Gurgand

Centre d’études de l’emploi et Crest (Insee)

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page